Mots des participants d’ateliers

 

Dessin de Marc

Cette illustration a été créée par Marc, participant à mes ateliers au sein de L’Invit, structure associative d’accompagnement de personnes dépendantes aux substances psycho-actives (entendez drogues, alcools), fidèle à mes ateliers durant six ans environ, jusqu’à son décès. Je voudrais ici lui rendre hommage car je ne l’oublie pas. Lui et tant d’autres, que nous accompagnions et hélas perdions au fil des années. Treize ans auprès d’eux et bien d’autres ; une expérience d’animation d’ateliers définitivement ancrée dans ma mémoire et mon cœur.

Quelques textes de participants à mes ateliers : 

Rose Marie, Je viens te souhaiter une très Bonne Nouvelle  Année. Que 2016 continue à te permettre de te réaliser au travers de tes créations poétiques, romanesques et personnelles Et que tu nous permettes de nous réaliser nous-mêmes un peu mieux, un peu plus au travers de tes conseils pendant les ateliers d’écriture que personnellement j’attends chaque quinzaine avec fébrilité. Enchantée par la découverte des Haïkus qui, avec leur rigueur et leur brièveté, vont à l’encontre de mon style habituellement emberlificoté ; je n’ai de cesse d’en écrire surtout en cette période de bons vœux aux proches. Merci de m’avoir permis de connaître cette » technique poétique » qui va à l’essentiel.  Mireille M. 02.01.2016

Merci pour tout. Prenez soin de vous et continuez à œuvrer pour l écrit et la littérature. A votre niveau, vous apportez votre pierre à l édifice et vous « changez la vie ».  Amitiés. Dominique, 02.04.2015
Loly02bis

Pour l’amour des mots et des belles chose…                                                                                 Poète timide, écrivain en herbe,                                                                                                       Si tu hésites encore, moi je te dis « ose ! »,                                                                                     Et là-bas chez elle laisse aller ton verbe !                                                                                       Que tu écrives en prose ou bien même en vers,                                                                             Oublie honte et crainte puisque                                                                                               Personne n’y trouvera quelconque travers,                                                                             Alors n’attends plus, car rien tu ne risques !                                                                                 Et si tu as besoin de te substanter,                                                                                                 Ou si tu es en panne de l’inspiration,                                                                                           Toujours du café ou encore un thé                                                                                                     Tu pourras trouver comme collation !                                                                                            Et de bons biscuits feront un régal,                                                                                                   Que tu goûteras convivialement,                                                                                                   Partage d’un plaisir d’égal à égal,                                                                                                   Avant de reprendre plus assidûment !                                                                                           Poète timide, écrivain en herbe,                                                                                                         Si tu hésites encore, moi je te dis « ose ! »,                                                                                     Et là-bas chez elle laisse aller ton verbe,                                                                                         Pour l’amour des mots et des bonnes chose !…                                                                           Roger R. 27.01.2015

Loly02bis

  Aujourd’hui, jour peu ordinaire                                                                                                           De Rose Marie, c’est l’anniversaire                                                                                                    Un peu de sel et beaucoup d’imaginaire                                                                                           Et nous voilà parti sur ses terres.

  Entre poésie, bijoux et peinture                                                                                                   Elle scande son amour de la littérature.                                                                                           Avec fantaisie, bienveillance et allure                                                                                       Elle anime ses ateliers d’écriture.

 Mammifère omnivore ouverte sur les autres et le monde                                                  Curieuse et drôle, elle ne cesse une seconde                                                                                  De parcourir les plaines, les contrées et inonde                                                                            De sa bonne humeur les testacés de la mappemonde.

 Je veux lui souhaiter avec beaucoup de respect                                                                             Mais aussi de joie, d’entrain et d’amitié                                                                                        Une journée remplie de surprises extraordinaires                                                                        Une journée unique d’anniversaire !                                                                             Frédérique, mars 2014

Loly02bis

Bonsoir Rose-Marie,                                                                                                                               Juste pour te remercier de cette encore très bonne après-midi. Depuis l’atelier de la dernière fois, je me promène avec un cahier en permanence dans mon sac et chaque fois que l’envie me prend, j’écris.C’est parfois triste, parfois gai, parfois des citations, parfois des coups de gueule. Je ne les relis pas, mais depuis 15 jours je sens que je vais mieux Et aujourd’hui en sortant de chez toi, j’ai eu envie de continuer alors je suis allée sur la plage de Collioure et j’ai écrit un grand texte. Je suis vraiment heureuse de vous avoir rencontrés, toi et tes mots guérisseurs. A très bientôt !                                 Anne, 21.09.2013

Loly02bis

Bonjour Rose-Marie,                                                                                                                               Ce ne sont pas des heures supplémentaires que  je t’envoie à effectuer,  c’est qu’à la séance d’écriture,  je me suis régalée à écrire ce texte que, comme tu le remarques, j’ai remanié  (excuse-moi, il y a quelques fautes que je n’ai pas vu avant l’envoi)
Tout cela pour te dire que tes cours,  tes séances et tes thèmes me font beaucoup de bien.  De plus quelque soit l’équipe qui la compose,  nous avons des récits naturels et pleins d’amour. Je me revois dans chacun des textes.  Parfois,  il y a tellement de valeurs dans les mots que les participants offrent.    Au milieu de nous,  tu nous offres plus que tes connaissances, mais une analyse des instants magiques de notre vie avec beaucoup de justesse et de beauté. Je te souhaite en attendant de se revoir de bonnes fêtes à toi et ta famille. Je t’embrasse.                                                                             Louisa 22.12.2013

Loly02bis

Tes ateliers sont toujours supers, à bientôt, amitiés.                                                                   Viviane G.,  Janvier 2015

Merci à toi pour l’ambiance de travail et de convivialité que tu sais générer. Amicalement,                                                                                                                           Martine R., Janvier 2015

Loly02bis

Premier atelier d’écriture                                                                                                                     Enfin jeudi ! J’avais décidé bravement dans la semaine de me lancer dans l’écriture après un long jeûne de lecture et d’écriture. Je me précipitais avec entrain en direction de l’espace Liberté … liberté décidée. Personne ? J’attendais depuis quelques minutes devant la porte de la médiathèque, j’hésitais, j’allais, je venais. Le temps passé m’inquiétait et me rassurait. « J’ai dû me tromper d’heure ou de jour, après tout je peux décider de rester ou de partir, de revenir une autre fois ».  Le film se termina.                                                                                                                                             Rose-Marie, Michelle, Bernard  arrivaient et les autres étaient bien là. Deux sentiments mélangés m’envahissaient et j’essayais d’en doser le contenu pour ne pas que l’un prenne le dessus sur l’autre : l’angoisse montait, le cœur battait à l’envers. Le plaisir de retrouver des personnes familières me rassurait. Assis autour de la table, le groupe m’envahissait d’une chaleur insuffisante pour calmer la froideur de mes doigts sur le stylo froid, la table métallique … encore plus froide.

Rose-Marie parlait, parlait, mes oreilles bourdonnaient, bourdonnaient ; après concentration, je compris qu’elle nous incitait à jouer, à jouer avec les mots, drôle d’idée. Un tour de table, les mots fusaient : « hibou – manger-  grand-mère  –  fleur – blasphémer  – orthopédique » (orthopédique ? j’ai dû mal comprendre, encore un tour de mes oreilles), brusquement ce fut mon tour… Je m’entendis annoncer : « nature ! ». J’avais l’impression curieuse d’avoir clamé ce mot… après tout, c’est important la nature. Et ainsi de suite, le tour de table se termina.                                                           J’inscrivais nerveusement les mots, Je  les relisais, je les adoptais  et alors je constatais qu’ils m’amusaient, m’appartenaient : ils comblaient le vide de la page blanche. Rose-Marie : « Le but du jeu est d’écrire un texte en incluant tous ces mots, et en rajoutant les vôtres, autant que vous voulez. En une trentaine de minutes environ ».

Je partis comme pour un marathon, mon cœur battait à bon  escient, pour une cause, mes oreilles se fermaient pour m’aider à m’isoler, ma position assise  pliait mon ventre heureux d’être au chaud, mes mains moites collaient au stylo qui s’intégrait ainsi à ma main, mes bras réchauffaient la table. Le crissement du stylo me rappela à l’ordre, le temps imparti s’était écoulé, les anciennes chuchotaient, mais plus rien ne m’arrêtait et je casais allègrement les quinze mots, oui, même « orthopédique » qui échut à la pauvre « grand-mère », le Père sauveur me sauva pour citer « blasphème »  et je finis en apothéose , grâce à « fleur » et « hibou »  au milieu de la « nature ».

Quatre mois ont passé et même si l’émotion ressentie n’a pas l’ intensité du premier atelier d’écriture, j’éprouve, à chaque fois, cet attrait irrésistible qui me pousse à prendre le chemin de la médiathèque, le besoin deux fois par mois de cette petite pointe d’adrénaline, le plaisir de retrouver les compagnons d’écriture, l’angoisse de la page vide et le débordement de mots sur ce vieux cahier d’écolier.

Michelle B., 24 mai 2012

étoile01