Présentation

“ Ecrire c’est ébranler le sens du monde, y disposer une interrogation indirecte, à laquelle l’écrivain, par un dernier suspens, s’abstient de répondre. La réponse, c’est chacun de nous qui la donne, y apportant son histoire, son langage, sa liberté (…) ”       Roland Barthes, Sur Racine, Seuil, Points Essais, 1979, Préface.

Bonhommes enlacés

« Amoureux » d’après Dubuffet par des enfants de Maternelle.

Pourquoi écrire en atelier ?

Pour vivre le plaisir d’écrire et d’explorer la langue dans un environnement approprié sous la conduite d’une animatrice, Rose-Marie Mattiani, formée à l’accompagnement de l’écriture littéraire (titulaire du Diplôme Universitaire d’Animateur d’Ateliers d’Ecriture de l’Université Paul Valéry de Montpellier) et animant des ateliers auprès de différents publics dans le Languedoc Roussillon depuis seize ans.

Pour faire un parcours correspondant à ses désirs d’écriture. Répondre à son envie première quelquefois hésitante, lui offrir un lieu sécurisant afin qu’elle s’y épanouisse.

Parce qu’écrire est un acte à la fois simple et compliqué : le désir d’écrire existe, mais nous sommes souvent bloqués par l’image écrasante des grands auteurs, un manque d’assurance ou d’entraînement.

Ecrire en atelier concerne toute personne qui a envie d’écrire et qui a besoin d’être accompagnée, stimulée et encouragée dans son écriture, guidée par le désir de progresser au sein d’un groupe constructif.

Tache01

Les séances, qui se déroulent par petits groupes d’environ dix participants et tranches d’âges (enfants, ados, adultes), ont pour objectifs l’acquisition de ses propres techniques et procédés d’écriture en travaillant à partir de textes d’écrivains choisis en vue de se construire ses propres outils.

Ecrire en atelier consiste aussi à partager le plaisir des textes qui s’écrivent et se lisent à voix haute, encourageant les échanges qui stimuleront en retour l’écriture de chacun. L’animatrice effectue des « retours » portant d’avantage sur le côté formel de l’écriture que sur ses contenus, qui appartiennent à chacun. Le « comment écrire » ou « comment arriver à exprimer par l’écrit au mieux ou au plus juste ce que chacun a envie de formuler » est au cœur de mes ateliers.

Ecrire en atelier, c’est d’abord un état d’esprit, d’où le terme d’atelier que je revendique dans son acception première : lieu où des artisans travaillent en commun. Groupe de travail également, comprenant des notions d’exercices, de réflexions, de tâtonnements, de bricolages…

Acrostiche06bis

Pourquoi s’appuyer sur des textes d’écrivains ?  Ecrire en  atelier en s’appuyant sur des textes d’écrivains, c’est sentir les mécanismes d’écriture qui sont en jeu dans l’écriture et à fortiori lorsque l’on écrit soi-même. C’est admettre également que, contrairement aux idées reçues, l’écriture ne provient pas d’un « don », mais d’un travail de maniements d’outils et de pratiques. D’où l’intérêt de l’atelier, du groupe, des recherches qui s’y effectuent.

Au sein des ateliers, chacun est invité à explorer sa propre écriture au travers  de rencontres autour de lectures de textes littéraires, de découvertes d’auteurs d’après lesquels il est possible d’écrire, d’écouter chacun lire ses textes sans jugement, de discuter ensuite sur la forme à donner à tel ou tel texte, sur d’éventuelles améliorations, formulation d’hypothèses, d’ouvertures, de pistes…

Afin que les ateliers soient ouverts à tous, je conçois en amont des propositions ou motivations d’écriture qui sont des invitations à écrire, à se mettre en mouvement. Elles déclenchent, stimulent et soutiennent le désir d’écrire. Les propositions d’écriture, créées et adaptées pour chaque groupe, adaptées à ses objectifs, permettent à chacun d’avancer dans une direction qu’il n’aurait pas eu l’idée de prendre seul : du côté de l’imaginaire, du réel, de la mémoire. Elles permettent d’explorer des genres d’écriture (ex. l’art du fragment, de la nouvelle, conte, poésie, haïkus…) ainsi que des procédés d’écriture (ex. monologue, dialogue, description…).

Acrostiche021ter

Dans mes ateliers, il n’y a pas de technique à transmettre, mais des textes d’écrivains sur lesquels s’appuyer pour écrire. Si « l’art d’écrire ne s’enseigne pas », le goût d’écrire, lui, se conforte et s’épanouit dans le travail et la compagnie de ceux qui lui ont donné naissance, les écrivains. Chacun est invité à entrer en résonance avec leurs pratiques d’écriture  (ex. les fragments sous forme de Notes de chevet de Sei Shônagon, les classements de Georges Pérec, les expérimentations oulipiennes, les poèmes-conversations de Guillaume Apollinaire, la notion d’intertextualité de Roland Barthes…)  et à s’interroger à son tour sur ses propres pratiques.

Je désire et fais en sorte que mes ateliers soient à la fois érudits et simples : sur une palette infinie de propositions, qu’ils soient un lieu d’expression, de convivialité, de mise en confiance, d’épanouissement personnel, de créativité, de manière à soutenir tous types de personnes  dans leurs écritures.

Sans titre-5 copie

06 85 58 73 74 ou rm.mattiani@orange.fr

Dessin Ninon01

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s